LE BARRAGE
Nous avons deux centrales hydro électriques dans notre commune. La plus grande des deux se situe à l'extrémité nord du village, et est entrée en pleine activité en 1941. Elle avait marché pendant les quelques années précédentes avec un débit temporaire provenant du barrage d'une petite rivière locale.
.
Le barrage alimentant cette centrale fut construit entre 1934 et 1940. Il se trouve au nord du Col des Pradeaux et est maintenant dirigé par POWEO qui a repris la concession de la Société d'énergie électrique de Grandrif en octobre 2008



Le barrage mesure 220 mètres de long et 21 mètres de haut et peut retenir 2 millions de mètres cube d'eau. Il est alimenté par plusieurs petites rivières, comprenant le Ruisseau des Pradeaux et le Ruisseau Noir.

Les plans du barrage des Pradeaux sont dûs à André Coyne (1891-1960) qui a dessiné 70 barrages dans 14 pays, parmi lesquels le pus grand barrage multi-voûtes sur la rivière Manicougan au Québec.
Il a aussi conçu le plan du barrage de Malpasset dans le sud de la France, qui, le 2 décembre 1959, s'est rompu entraînant la mort de 420 personnes.
L'enquête montra que la faute ne venait pas du plan. Une forte pluie avait fait monter le niveau de l'eau de plus de 5 mètres, le barrage était situé sur un site géologique instable et l'ouverture des vannes de sécurité avait été retardée de façon critique.
Malgré tout, Coyne fut profondément affecté par cette tragédie et il mourut moins de 7 mois plus tard le 21 juillet 1960.
Quand nous sommes arrivés dans le village, le barrage était en mauvais état et avait beaucoup de fuites. La partie intérieure a maintenant été colmatée redonnant au barrage sa prime jeunesse.


Quand le barrage est plein, la surface de l'eau se trouve à une altitude un peu supérieure à 1260m. L'eau est transportée du barrage à la centrale électrique par une conduite de 5km de long, 487 mètres en dessous à Grandrif à la sortie Nord du village.